Il faut se rendre à l’évidence, alors que la réglementation environnementale continue à contraindre l’usage du fluor, aucune solution n’a pu permettre à ce jour d’offrir une d’alternative efficace pour combattre le feu.
UNITEQ est convaincu qu’une gestion raisonnée du fluor peut permettre dès aujourd’hui un usage plus responsable de l’agent chimique et contribuer ainsi à diminuer la pression réglementaire sur le sujet.
Encapsulage, recyclage & dépollution sont au cœur des préoccupations et développements de l’entreprise. UNITEQ, via la gamme BSX eco+ dotée de cartouches revalorisables, propose d’accompagner ses clients vers une solution plus verte et durable et d’anticiper les mutations du marché de l’extincteur.

Fluor – Une réglementation qui ne cesse de se durcir !
La pression réglementaire sur le fluor est actuellement très forte et risque encore de s’accentuer.
Quelques étapes significatives sur l’évolution de la réglementation :

  • 2006, le texte EC/2006/122 vient limiter sévèrement la présence de PFOS à 0,005%
  • 2010, l’EPA impose une réduction de 95% des quantités de PFOA, ce qui a engendré les mousses « chaîne courte » (C6).
Les données existantes à ce jour montrent que les composés à chaîne courte (C6 et inférieurs) ont un plus faible potentiel d’un point de vue toxicité et bio-accumulation.
  • 2015, l’EPA impose une élimination totale des PFOA.
Depuis sa création en 2010, UNITEQ a toujours utilisé du fluor chaîne courte (C6) et a basé l’ensemble de ses formulations sur du fluor « nouvelle génération », avec des teneurs compatibles avec les exigences du label environnemental Milieukeur à chaque fois que cela était possible.
Sur les derniers mois de 2015, certains pays Européens ont œuvré pour durcir encore le contexte réglementaire du fluor et les craintes de nouvelles limitations de son utilisation dans les agents extincteurs restent aujourd’hui persistantes.

Fluor – Un agent omniprésent mais difficilement remplaçable.
Le fluor est utilisé dans un grand nombre de domaines, que ce soit pour la mise au point des mousses anti-incendie ou encore, et de manière très répandue, dans des applications liées à notre confort au quotidien (traitement de surfaces, emballages, peintures, …).
Pour rappel, le fluor est un atome chimique très actif qui permet de formuler des agents extincteurs performants, stables et de moindre coût, sans véritable alternative à ce jour.
Les agents extincteurs non-fluorés sont en voie de développement, mais leurs difficultés de mise en œuvre, leurs faibles performances et les surcoûts financiers qui vont avec constituent autant de freins qui retardent le développement à grande échelle de ces alternatives.
Les meilleurs agents extincteurs non-fluorés sont encore très loin d’égaler le coût/performance de leurs cousins fluorés et leur fiabilité sur le long terme n’est pas pleinement démontrée à ce jour.

Fluor – Récupération & Recyclage. Le pari d’UNITEQ !
Entretien et déconstruction de l’extincteur sont deux phases sensibles.
Un extincteur n’est utilisé pour combattre un incendie que dans moins de 2% des cas, et reste néanmoins le premier outil disponible pour combattre un début d’incendie, d’où un impératif absolu de performance disponible à tout moment.
La maintenance préventive ou la déconstruction de l’extincteur sont les principales étapes à l’origine de la pollution. UNITEQ propose à la filière de repenser l’extincteur en intégrant en amont les notions de récupération et de recyclage.

Recyclage & encapsulage : La solution du « réservoir séparé »
Sur les appareils à mousse, Il y a 2 cas de figure, soit la charge extinctrice est en pré-mélange, soit la partie fluorée de la charge extinctrice est contenue dans un réservoir séparé et libérée uniquement à l’utilisation de l’extincteur.
Un extincteur en pré-mélange génère des volumes de déchets supérieurs lors de sa maintenance, la totalité du contenu de l’extincteur devant être traité.
Lorsque la partie fluorée de la charge extinctrice est contenue dans un réservoir séparé, il est beaucoup plus simple de récupérer le réservoir et de le remplacer par un nouveau ; il n’y a alors qu’une petite quantité de déchet, facilement transportable.
Le recyclage devient enfin possible !

Fluor – Plus de recyclabilité et moins de pression réglementaire !
La pression réglementaire sur le fluor est en partie liée aux bonnes pratiques développées par les acteurs de la filière pendant les opérations de maintenance de l’extincteur.
La conviction d’UNITEQ est que l’avenir de l’usage du fluor à court terme réside dans la solution de l’encapsulage du produit. Nous pensons que les agents extincteurs fluorés en cartouche représentent l’avenir immédiat de l’extincteur.
Cette technologie, déjà disponible pour les extincteurs à pression permanente ou à pression auxiliaire constitue une bonne pratique qui servira l’ensemble de la profession et devrait logiquement contribuer à diminuer la pression réglementaire sur le fluor.

UNITEQ va lancer en 2016 une gamme de produits haute performances « UNITEQ go green » dotée d’arguments environnementaux, dont le BSX eco+, agent extincteur recyclable, concept breveté permettant une approche propre et innovante par unerevalorisation de la charge extinctrice au terme de sa vie dans l’extincteur.
UNITEQ travaille par ailleurs également sur programme de développement d’agent extincteur sans fluor.

L’extincteur de demain, focus sur un marché prévisible !
L’extincteur à mousse se développe car il répond à un réel besoin, il s’agit d’une tendance de fond qui va continuer.
L’extincteur à pression permanente en pré-mélange obéit d’abord à une logique de prix serré, ce type de construction va certainement évoluer vers l’ajout d’un réservoir séparé externe, pour une gestion propre de l’agent extincteur fluoré.
L’extincteur à pression auxiliaire va, lui, continuer sa progression, il est nettement plus facile à maintenir, tout en permettant une gestion propre grâce à ses cartouches de concentrés.